Départ de Gibraltar pour une traversée d’une semaine à destination de Lanzarote, Canaries

Lundi 21 octobre : l’équipage quitte Gibraltar

Après un peu de tourisme à Gibraltar, le temps est venu pour l’équipage de Lipopette de préparer son nouveau départ : passage à la pompe à carburant, mise à niveau du stock de vivre frais, adieu au vieux continent!

Départ prévu à 16h00 ce lundi 21 octobre 2019

Avec la précision d’une horloge suisse, le catamaran Lipopette et son équipage quitte Gibraltar à l’heure prévue. Gérard et François sont à la barre pour quitter le port et franchir le fameux et légendaire détroit de Gibraltar.

Comme prévu le départ de Gibraltar se fait par vent favorable mais faible, l’équipage a tous le loisir de contempler, pendant son passage du détroit de Gibraltar les côtes de l’Europe et de l’Afrique. A la sortie du détroit, après avoir approché la côte Marocaine, le skipper fait cap à l’Ouest, s’éloignant de la route direct pour aller chercher du meilleur vent plus fort pour mieux descendre vers les Canaries! Voici ci-dessous la position du bateau Lundi soir à 20h59 UTC.

L’arrivée à La Palma aux Iles Canaries est prévue aux environs de mardi 29 octobre.

Comment suivre le catamaran pendant la transatlantique?

Passé Gibraltar, Lipopette croise un ferry au soleil couchant

Le catamaran étant désormais loin des côtes, il n’est plus visible sur les sites utilisant la technologie AIS (Marine Traffic, Vessels Finder qui utilisent un réseau d’antennes terrestres). Il faut utiliser notre tracking GPS, visible sur cette page, cliquez ici (fréquence de mise à jour du positionnement : toutes les 4 heures). Pour ceux qui se demandent pourquoi d’autres bateaux sont visibles malgré l’éloignement des côtes, il faut savoir que tous les émetteurs AIS n’ont pas la même force et que les AIS des bateaux de plaisance ont des émetteurs moins puissants que les tankers, cargo et paquebots de croisière…

Mardi 22 octobre 2019 : une journée tranquille avant d’attaquer « une vrai première nuit océanique! »

L’équipe navigue tranquillement toujours cap au 257° toute la journée pour aller chercher du vent plus fort qui les fera redescendre.

Vers 22h00 GMT, le catamaran « touche » enfin le vent qu’il est venu chercher (entre 18 et 25 nds au lieu de 12 à 15 nds)! Même plus que prévu! Résultat, l’équipage a bien avancé depuis (dont 77NM en 10 h dans la nuit du 22 au 23/10 avec des pointes à 10 nds), terminant même avec 2 ris dans GV et dans le génois, à cause des rafales d’orages (rafales de 30 nds).

Mercredi 23 octobre 2019

L’équipage a lâché un ris le matin et remis tout le génois, quand les conditions se sont un peu calmées. Depuis, ça glisse tout seul.

A part ça, tout va bien, même si l’équipage se sent un peu crevé de cette 1ère vrai nuit océanique (3 malades quand même) et le skipper est parti pour une petite sieste pour récupérer de la nuit blanche due aux conditions météo et aux remplacements de quarts des équipiers malades. La météo annonce la prochaine nuit plus calme et le soleil est revenu. Ç’a fait du bien!

 On a donc tracé, avec des pointes à 10 nds, c’était cool de voir Lipopette vivre un peu!

Yannick, skipper de Lipopette

Jeudi 24 octobre 2019

Tout va bien. Lipopette a retouché du vent ce matin, une fois ce dernier ayant tourné comme prévu au nord en mollissant puis au Nord Est. Après une nuit bien douce au moteur (tout le monde a pu bien se reposer, skipper compris), le génois a été déroulé au petit matin pour appuyer le moteur, puis la Grand Voile hissée en milieu de matinée, le vent s’étant affirmé à 17-20 noeuds. Depuis, le catamaran glisse sur les vagues entre 7 et 9 noeuds, sous le soleil. Lunettes de soleil et chapeaux ont remplacé bonnets et écharpes, les shorts ont été enfilés pour les plus téméraires (4 sur 6 quand même). En principe, on devrait avoir ces conditions jusqu’à 2h du matin, puis le vent s’essoufflera.

Le dernier malade se trouve beaucoup mieux: dormi, mangé, bu, reposé, réchauffé, donc le sourire est de retour. Moral au beau fixe pour tous, fêté par un petit apéro pastis suivi d’un hachis Parmentier au confit de canard ce midi!

En ce qui concerne la suite, vu l’avance sur le programme grâce à ces 48 heures de conditions optimales de navigation, il a été décidé par l’équipage de faire un peu de tourisme et de s’arrêter quelques heures sur l’île de Lanzarote. Arrivée prévue samedi matin (26 novembre). Sans cela, Lipopette aurait pu arriver à La Palma dimanche soir (départ du rallye transatlantique le 3 novembre). Cette décision semble d’autant plus opportune qu’il n’y a pas de vent prévu ce samedi et dimanche, ce qui aurait impliquer de naviguer au moteur.

Voilà pour les nouvelles du Lipopette Express…

Vis ma vie à bord d’un catamaran en transatlantique (vue du carré)
Vis ma vie d’équipier : le remplissage du seau à l’eau de mer à pleine vitesse
Vue impressionnante du sillage du catamaran à 8/9 noeuds
Vis ma vie d’équipier pour une transatlantique en Lagoon 450. Sur le flybridge les équipiers veillent à la bonne marche du catamaran

Vendredi 25 octobre 2019

On a retrouvé Lipopette sur Vessel Finder à 120 M de Lanzarote!

Aujourd’hui c’était la journée cétacés, avec une dizaine des grands dauphins tachetés qui sont venus nous voir, puis une trentaine de grands dauphins communs (avec des jeunes) qui ont joué un bon moment avec le bateau, et ensuite des globicéphales qui nous ont croisé au coucher du soleil.

Une course avec les dauphins, et l’équipage en admiration, comme des gosses, devant le spectacle offert par l’Océan
Dauphins, dauphins, dauphins! Quelle magnifique escorte pour amener Lipopette aux Canaries

Première nuit vraiment douce, mais humide et sans vent (le catamaran file au moteur). L’équipage a dîné dehors pour la 1ère fois dans le carré extérieur. En début de nuit, la brume s’installe et il reste 70MN à courir.

Le catamaran arrive à Arrecife (Lanzarote) ce samedi matin.

Arrêt tourisme à Arrecife de 24h dans un lieu animé (pour la fièvre du samedi soir) car l’équipage est en avance sur le programme. Le skipper n’est pas mécontent de son routage météo 😉 car pour l’instant les applications Weather 4D Routage et Predictwind n’ont pas vraiment aidé. Espérons qu’on arrive à les faire marcher ou qu’on comprenne comment ça marche avant la transat.

Puis, le catamaran fera escale à Las Galletas (Tenerife, que Yannick connaît bien), histoire de se faire un restaurant péruvien renommé voire une plongée sous-marine.

Enfin dernière étape avant le « grand départ » vers La Palma pour embarquer Michel et Luc et se joindre à la flottille du Rallye des Iles du Soleil.

Samedi 26 octobre 2019 : nos Ulysses touchent la terre ferme après 4 jours et demi de navigation hauturière!

Lipopette arrive au port à 8h43 (heure locale) ce samedi matin! Bravo. Certains rêvent déjà d’un petit déjeuner sur le port!

5 Replies to “Départ de Gibraltar pour une traversée d’une semaine à destination de Lanzarote, Canaries”

  1. Trop forts les gars!
    Tenez bon la barre jusqu’à La Palma.
    Bises à tous les 6
    Odile

  2. Reste t il un peu de Nautamine à bord ?
    Je peux amener la mienne…
    Bravo Antoine pour le blog 🤗😉

  3. Un petit coucou à tous.
    Nous venons de regarder les photos. Super et la forme à l’air d’être revenue. Gerard ne porte pas de lunettes.
    Tof ne savait pas qu’il y aurait un jambon, dommage, je pense que vous auriez pu le convaincre…..
    Des bisous
    Anne

  4. OUAHH! C’est le bonheur ( et ça se voit!) d’approcher des côtes avec la perspective de mettre le pied à terre et d’aller savourer des bons petits plats et des bons et gros gâteaux (je pense à Frank bien sûr).
    Bises d’une bien jolie journée automnale parisienne.
    Odile

  5. Namaste amiral, bonjour l’équipage
    J ai bien pris note du blog pour suivre vos aventures, merci
    Bons vents des mers à lipopette
    Abrazo Nico

Laisser un commentaire